musée des confluences

  • ÉVÉNEMENT
  • Papier
  • Écran
Quel dispositif événementiel imaginer pour promouvoir l’exposition Le monde en tête, la donation Antoine de Galbert auprès du grand public ?

notre réponse :

À plumes ou à perles, pour affirmer un statut ou une appartenance… les coiffes du monde sont innombrables. Antoine de Galbert, galeriste et collectionneur d’art, en a réuni plus de 400 et en a fait don au Musée des Confluences. Extra a créé à la demande du musée des confluences un dispositif ingénieux, dans un budget contraint, pour conter l’histoire de ces coiffes du monde..

Pour la communication, sélection de 3 coiffes issues de l’exposition et création de 3 univers associés.

Mise en situation du public pour l’inciter à porter les coiffes et à partir à la découverte de ceux qui les portent…

L’univers graphique du chef yoruba.

L’univers graphique du guerrier kayapo.

L’univers graphique de la jeune fille miao.

Le photocall : un dispositif événementiel interactif installé sur 3 lieux, pour partir à la découverte de 3 univers, 3 personnages, 3 coiffes… 400 photos réalisées par les passants !

Conception et réalisation de 3 vidéos motion design pour vous conter l’histoire des 3 protagonistes…

Un covering de la station tramway Rhônexpress pour découvrir le guerrier kayapo, la jeune femme miao et le chef yoruba.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les cookies (à défaut de pouvoir les manger). Mentions légales